Emplois précaires des jeunes à La Poste : avec la CGT, disons stop

Mis en ligne le 02 mar 2012 | Article lu 1 225 fois

 

Pour la CGT , La Poste a un rôle à jouer en termes de d’emplois et de cohésion sociale d’autant plus dans une période de fort chômage. Pourtant, dans tous les métiers, nous assistons notamment à l’utilisation des jeunes comme variable d’ajustement face au manque de personnel.

La formation et l’apprentissage ne font pas exception, La Poste refusant de valider les cursus ou d’embaucher « sur place ».

La Poste ne fait qu’accentuer le développement des contrats précaires,(CDD renouvelables) et la déclassification des surdiplômés. Elle se crée ses propres viviers pour disposer d’une main d’œuvre corvéable à merci en faisant miroiter des CDI. De 2012 à 2014 sur 7500 contrats en alternance annoncés, seuls 25% seraient recrutés en CDI.

La CGT dit stop à cette exploitation. Les jeunes ne sont pas des mouchoirs jetables. Cette gestion du personnel ne répond en rien ni au manque criant d’emplois ni à la dégradation des conditions de travail.

Avec la CGT, exigeons :
- l’arrêt de toutes les réorganisations, restructurations qui suppriment des emplois,
- le remplacement de tous les départs et la création des emplois nécessaires,
- le cdi à temps plein comme norme d’embauche,
- la cédéisation de tous les contrats précaires,
- un plan de titularisation pour les contractuels,
- la transparence totale des dispositifs de formation et une embauche sur place,
- une réelle reconnaissance des qualifications et de l’expérience,
- la mise en place d’un temps réservé pour permettre aux OS d’accueillir les nouveaux arrivés dans l’entreprise.

>>> Tract : Emploi_precaires

Partagez cet article
  • email
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • Twitter
  • Wikio FR
  • Facebook

Page d'accueil

Laissez un commentaire :

Current month ye@r day *

La CGT, une force à vos cotés.