[La Poste / Réseau] Conditions de travail : la CGT tire la sonnette d’alarme

Mis en ligne le 10 fév 2021 | Article lu 82 fois


Suite à de nombreuses remontées des services dans cette période de pandémie et face à l’inaction de la Direction, la CGT fait valoir son droit d’alerte dans le cadre du CHS-CT.

Si vous aussi vous vivez ou constatez des situations inacceptables, n’hésitez pas à nous contacter.

Courrier adressé à la Direction :

 

 

Madame la Présidente du chsct,

En tant que représentant au CHSCT de La Poste Réseau  IDF EST 93/77, je vous informe que je mets en œuvre le droit d’alerte de l’article L 4132-2 du Code du travail.

En effet, je vous ai déjà informé à plusieurs reprises dans les instances du CHSCT du mal être des conseillers bancaires et l’impact sur leur santé physique et psychique.

Le 01/02/21, un conseiller bancaire de *** s’est vu contraint de consulter en urgence un médecin qui l’a immédiatement placé en arrêt de travail évoquant une altération de sa motivation et un sentiment de souffrance au travail (registre HSCT du 23/10/20 ***)

Ce conseiller bancaire déjà sous  anti dépresseurs a exprimé des idées très sombre (contact avec l’AS le 04/02/21).

D’autres conseillers bancaires m’ont confié avoir été placés en arrêt de travail par leur médecin pour « épuisement mentale et physique ».

Des conseillers m’ont livré avoir besoin de s’isoler aux toilettes sur leur lieu de travail pour pleurer.

Les conseillers bancaires racontent que le stress se manifeste par de l’insomnie, de l’eczéma, des maux de ventre (registre HSCT 04/09/20 *** – registre HSCT 18/11/20 ***).

Certains conseillers m’ont même confié avoir besoin de substances addictives pour faire face à cet épuisement professionnel.

Les conseillers bancaires expriment des conditions de travail pénibles avec des pannes informatiques qui s’amplifient (CAP CLIENT, PARTAGE, PICASSO, PLATINE … )

Vous trouverez des annotations dans le registre d’hygiène et sécurité qui témoignent  de ces difficultés :

- (registre HSCT du 03/02/21, 29/9/20, 23/09/20 ,10/09/20, 10/03/20, 25/02/20 ***)

- (registre HSCT 04/2/21, 26/10/20, ***)

- (registre HSCT 23/10/20 ***)

- (registre HSCT 18/11/20 ***)

- (registre HSCT 17/11/20 ***)

- (registre HSCT 14/11/20, 04/11/20, 3/11/20 ***)

Les conseillers bancaires déclarent une perte de sens du travail.

Un conseiller bancaire explique son désarroi face au paradoxe entre le respect de la conformité bancaire et la VAD (registre HSCT du 03/2/21 ***)

Les conseillers bancaires relatent le manque de marge de manœuvre.

La pression sur fil contact avec une pression journalière sur le taux de décrocher.

Une  pression hebdomadaire avec les séances de VAD et RAD qui sont passés à 2 jours par semaines (mardi et jeudi) où la remontée de chiffre est décrite comme anxiogène.

Cela conduit à des incohérences de management puisqu’un conseiller bancaire explique que son manager lui demande de faire un transfert des appels rentrant sur son téléphone portable pour que le taux de décrocher soit au vert.

Pour exprimer leurs difficultés dans l’exercice de leur fonction quelques conseillers ont délibérément choisi de ne pas faire de remontées de chiffre après la séance de VAD du 02/02/21.

D’autres ont souhaité manifester leur malaise en participant à la journée de grève du 04/02/21.

Les conseillers bancaires déplorent le sous effectif permanent surtout depuis la réduction voire la suppression des conseillers bancaires remplaçants (registre HSCT du 26/10/20, 22/06/20 ***).

Les conseillers bancaires manifestent une gestion irrationnelle des plannings du personnel.

En effet en décembre 2020, les conseillers précisent avoir reçu des demandes très explicites pour poser leurs congés avant la fin de l’année, et ne plus pouvoir reporter leurs congés en dépit du BRH de 1986.

La conséquence  : tous les conseillers sont absents en même temps créant ainsi de l’incivilité (registre chsct du 18/01/21 ***).

Maintenant on leur demande expressément de  poser l’ensemble de leurs congés sur l’année pour ne pas perdre leur tour de priorité.

Les conseillers bancaires affirment que les conditions de travail sont difficiles sur leurs lieux de travail.

- (registre HSCT 16/11/20, 11/08/20 ***)

- (registre HSCT 5/10/20 ***)

- ( registre HSCT du 04/11/20, 18/06/20 ***)

Je vous demande de procéder sans délai à une enquête commune afin de prendre les mesures nécessaires pour remédier à la situation.

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer, Madame La Présidente, l’expression de mes sentiments distingués.

M Lavergne

RP au CHSCT La poste Réseau DR IDF EST 93/77

07 60 26 05 53

Partagez cet article
  • email
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • Twitter
  • Wikio FR
  • Facebook

Page d'accueil

Laissez un commentaire :

Current month ye@r day *

La CGT, une force à vos cotés.