8 février 2020 : Pour la reconnaissance du crime d’état à Charonne !

Mis en ligne le 31 jan 2020 | Article lu 385 fois


8 février 1962 : 60.000 manifestants en plusieurs cortèges calmes et pacifiques défilent autour de la Bastille. Alors que la dislocation est annoncée, des brigades spéciales d’intervention chargent sans motif avec une brutalité et une sauvagerie inouïes le cortège du Boulevard Voltaire à la hauteur du métro Charonne. Des centaines de manifestants sont sauvagement matraqués, jetés à terre, refoulés dans la bouche de métro. Sur la foule entassée, les policiers jettent des grilles d’arbres en fonte, les manifestants sont pourchassés jusque dans les couloirs d’immeubles, les cafés. Tard dans la soirée on apprend qu’il y a des morts. 8 dont 3 femmes et un adolescent de 15 ans, 250 blessés dont une centaine grièvement atteints. Un mois et demi après succombe à ses blessures une 9ème victime.

Le crime d’état doit être reconnu pour les neuf morts du métro Charonne.

 

 

Hommage aux neuf victimes de la répression sauvage du 8 février 1962 lors de la manifestation contre l’OAS et pour la paix en Algérie.

Samedi 8 fevrier 2020 58ème anniversaire

11h30 : Métro Charonne – Place du 8 février 1962 : Dépôt de gerbes auprès des plaques dans le métro avec prisede parole de Bertrand Hammache – Secrétaire Général de la CGT Ratp, d’ Eliane Assassi – Sénatrice – Présidente du groupe CRCE au Sénat, de Yann Garroui – Secrétaire de l’Union Régionale CGT Île-de-France, sous la présidence du Comité Charonne.

13h00 : Cimetière du Père Lachaise : Dépôt de gerbes.

=>Télécharger le tract

 

Partagez cet article
  • email
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • Twitter
  • Wikio FR
  • Facebook

Page d'accueil

Laissez un commentaire :

Current month ye@r day *

La CGT, une force à vos cotés.