ORANGE / Négociations salariales : pas besoin de t-shirts, nous voulons des augmentations de salaires!

Mis en ligne le 13 mar 2019 | Article lu 156 fois


 

Après 2 séances de négociation, l’attitude de la direction inquiète. Alors que l’ensemble des négociateurs réclame des augmentations collectives conséquentes pour tous, garantissant plus de pouvoir d’achat, la direction annonce prioriser la reconnaissance essentiellement par des mesures individuelles injustes. Orange veut poursuivre sa stratégie du tout individuel renforcée par l’accord reconnaissance, qui aggrave les inégalités.

Pour la CGT, il y a urgence à répartir autrement les richesses créées par le seul fruit du travail des salariés. Il y aussi une urgence sociale pour vivre dignement. Le pouvoir d’achat ne cesse de baisser ! Il est une source profonde de mécontentement social.

 plus votre SALAIRE AUGMENTE, plus votre POUVOIR d’ACHAT AUGMENTE, et c’est BON pour L’ECONOMIE

 plus votre SALAIRE AUGMENTE, plus les COTISATIONS SOCIALES AUGMENTENT

 Chaque EURO COTISÉ OUVRE des DROITS à la PROTECTION SOCIALE (vieillesse, la famille, la maladie, le chômage, les accidents du travail et les maladies professionnelles,..).

 Chaque EURO EXONERÉ de COTISATIONS vous fait PERDRE ces mêmes DROITS.

Depuis plusieurs semaines, la CGT effectue auprès des salariés une consultation salaires dont le bilan sera communiqué rapidement. Le personnel réclame à plus de 90% des augmentations collectives, et à plus de 70% des augmentations supérieures à 6%. La CGT les portera avec force dans cette négociation. La mobilisation du plus grand nombre de salariés est essentielle pour peser dans les négociations et faire plier la direction pour gagner sur nos revendications Toutes et tous ensemble exigeons une autre répartition des richesses :

 Des augmentations collectives de 6 % minimum pour tous correspondant aux gains de productivité réalisés par le numérique. Cela doit se traduire pour les fonctionnaires par une revalorisation de leur point d’indice.

 Un 13e mois pour tous en plus des rémunérations actuelles.

 La suppression définitive des écarts salariaux femmes/hommes selon le principe « à travail de valeur égale, salaire égal »

 La régularisation immédiate de tous les sous-positionnements.  La reconnaissance des qualifications des métiers par des promotions.

 Un SMIC à 1 800€ bruts à l’embauche et sans qualifications.  Aucun salaire cadre en dessous du plafond de la sécurité sociale (3 377€/mois en 2019).

 L’embauche de tous les alternants qui le souhaitent.

=> Téléchargez le tract

Partagez cet article
  • email
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • Twitter
  • Wikio FR
  • Facebook

Page d'accueil

Laissez un commentaire :

Current month ye@r day *

La CGT, une force à vos cotés.