SFR Distribution – Groupe Altice – La CGT contre les licenciements abusifs et le management par la terreur

Mis en ligne le 02 juil 2018 | Article lu 58 fois


La CGT soutient les salariés licenciés dans des conditions injustes. Ce qui est nouveau, c’est la présence de preuves. Chacun dans le groupe a connaissance de cas similaires et nul n’est surpris par ce déplorable événement.

Les licenciements à la chaine sont monnaie courante chez SFR Distribution. Les salariés connaissent aussi des conditions de rémunération dégradées, des mobilités forcées entre boutiques parfois très éloignées, des problèmes jamais traités de braquage de magasins et la peur qui en découle. A nos interpellations, la direction oppose le plus souvent une inertie et un mutisme méprisants.

C’est aussi partout dans le groupe qu’une politique de la terreur s’est abattue. Toutes les décisions sont prises au plus haut niveau de l’entreprise et par les deux actionnaires principaux. L’ensemble de la chaine managériale dès la direction générale est totalement soumise. Et ces actionnaires n’ont qu’un seul objectif : tout accaparer, tout prendre, ne rien partager. Plus encore, ils réalisent cet objectif au détriment des entreprises et en saignant leurs fournisseurs. Exemple pour SFR, passé en peu d’années de fleuron de l’économie à une entreprise en berne, plombée par un manque d’investissements, incapable d’offrir la qualité de service due à ses clients.

Erreurs de stratégie et revirement permanents, instabilité du management touché par un jeu de chaise musicale, réductions massives du personnel ont eu leurs conséquences, des résultats en berne. Les marchés ont donc tranché et l’action Altice a dévissé, sanctionnant leur vision financière au détriment de l’outil industriel.

Plutôt que de remettre en cause leurs pratiques, ces actionnaires vont encore plus loin, persistant à dépecer les entreprises, à détruire des emplois. Comme le PDV a été couteux, nous craignons qu’il soit suivi par des mesures à l’encontre des salariés du même ordre que celles connues chez France Telecom il y a quelques années. Dès à présent, les bases sont en place : les salariés, en nombre très insuffisant, sont mis en position d’échec. Ils sont devenus des objets jetables, victimes d’actes brutaux, de méthodes de voyous, presque soumis à un droit de vie et de mort que certains se sont arrogés. Le licenciement abusif actuel est un exemple de la manière dont ils opèrent. Mais il n’est aussi qu’un fragment de la réalité de la situation dans le groupe.

La CGT condamne fermement les agissements inadmissibles de ces actionnaires uniquement motivés par l’appât du gain, qui détruisent chaque jour un peu plus l’entreprise et maltraitent les salariés.

La CGT sera présente demain 28 juin à 10h au Campus SFR à Saint-Denis pour faire entendre son indignation et réclamer la réintégration des salariés licenciés abusivement.

=>Version imprimable

Partagez cet article
  • email
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • Twitter
  • Wikio FR
  • Facebook

Page d'accueil

Laissez un commentaire :

Current month ye@r day *

La CGT, une force à vos cotés.