La Poste : le Service public n’est pas une marchandise !

Mis en ligne le 24 mai 2017 | Article lu 615 fois


 

Ce 22 mai, La Poste a lancé l’offre « VEILLEZ SUR NOS PARENTS » sur l’ensemble du territoire. Cette offre est destinée aux personnes âgées isolées. Elle consiste en des visites particulières des facteurs et pourra coûter jusqu’à 135 €uros par mois pour six visites par semaine. Le tarif sera dégressif en fonction du nombre de visites (1, 2, 4 ou 6). La CGT FAPT dénonce les conditions de mise en place de ce dispositif mercantile qui va à l’encontre des valeurs d’égalité du service public postal. Alors qu’aujourd’hui 800 000 retraités vivent sous le seuil de pauvreté et 17 % de retraités perçoivent moins de 600 €uros par mois, l’autonomie ne peut se poser sans une ré- flexion plus large incluant les acteurs de la protection sociale et de la santé. La Poste cherche une fois de plus à faire du profit sur le rôle social du facteur, personnage public préféré des français, sur le dos des usagers, au lieu de répondre véritablement aux besoins des populations. Une fois de plus ce nouveau service est mis en place sans formation particulière, sans reconnaissance des qualifications acquises, ni évolution de métier et de carrière, ni rémunération pour les facteurs, dégradant davantage leurs conditions de travail.

==>Lire la suite

Partagez cet article
  • email
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • Twitter
  • Wikio FR
  • Facebook

Page d'accueil

Laissez un commentaire :

Current month ye@r day *

La CGT, une force à vos cotés.